22 mai 2009

Jean Francois Parot - Le noyé du grand canal

le_noy__du_grand_canal1778, la France soutient la révolte des colonies d’Amérique. Dans l’attente de la naissance d’un héritier au trône, les critiques contre la reine s’exacerbent. Un bijou dérobé au bal de l’Opéra devient l’enjeu des cabales et des complots. Réconcilié avec Sartine, Nicolas Le Floch se voit chargé de surveiller l’intrigant duc de Chartres, cousin du roi. Il participe à ses côtés au combat naval d’Ouessant, premier épisode de la guerre avec l’Angleterre.
A son retour, des crimes signés d’indices provocants le lancent sur la piste d’un mystérieux et sanglant assassin. Que prépare Lamaure, bas valet du duc de Chartres ? Quels jeux ambigus pratiquent l’inspecteur Renard et son épouse, lingère de Marie-Antoinette ? Pourquoi le nom du comte de Provence, frère du roi, surgit-il avec tant d’insistance ?
A la cour et à la ville, le détective des Lumières va traquer les coupables en affrontant la mort et l’horreur. Il y croisera l’indéchiffrable Restif de la Bretonne, le magnétiseur Mesmer et son baquet, le peintre Saint-Aubin et les chantres de la Chapelle royale. Il tentera d’expliquer les vols peu banals perpétrés au Grand Commun de Versailles par la lumière froide. A l’issue d’une enquête minutieuse, le commissaire du roi au Châtelet, aidé par l’inspecteur Bourdeau, le docteur Semacgus et M. de Noblecourt, finira par démêler cette incroyable intrigue lors d’un ultime et inattendu rebondissement. (quatrième de couverture).

Comme à son habitude, Jean-François Parot nous entraîne sans problème dans l'Histoire, la petite et la grande. On reconnait la patte de l'historien mais sans la subir. Huitième opus, toujours passionnant, des aventures de Nicolas Le Floch, commissaire au Chatelet, l'intrigue de ce nouveau roman rebondit sans cesse et va absorber tous les amateurs de polars historiques. 

Posté par LesBiblios à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Jean Francois Parot - Le noyé du grand canal

Poster un commentaire